Jour 4: Mardi 10 Juillet – 450 km (jour de match)

La nuit fut courte, le réveil matinal. Nous avions rdv ce matin à l’embarcadère à 7h30 pour un départ à 9h. Le petit dej fut vite sauté tout comme la barrière fermant la cuisine commune de l’auberge…

WhatsApp Image 2018-07-10 at 07.27.18

Arrivés à l’heure au port, nous nous mettons dans l’interminable file de 4 voitures pour passer la douane. Les équipages sont organisés pour qu’il y est des personnes d’expérience douanière et/ou linguistique dans chaque véhicule … Zitoun et Bilou dans Jumper avec le matériel perso, Bernard et Claire dans Boxer avec le matériel paramédical… les camions avancent, Jumper est le premier à se faire ouvrir le derrière, il sont passés comme une lettre à la poste (pas un chronopost du samedi à st gilles croix de vie ;-) ) puis c’est au tour de Boxer de se faire éventré gentiment … les douaniers espagnols épluchent plus les papiers que le contenu du camion… <es prohibido… no puedes… soïs humanitarios…  es solamente por tourismo aqui…  debe ir a Algesiras… la proxima ves…> ha oui la proxima vez ?…  ok on y pensera!… Mais là on peut passer ? Si,si !  Aller hop, on file sur le bateau !

WhatsApp Image 2018-07-10 at 07.43.07

C’est parti pour une traversée de moins d’une heure… On en profite pour compléter notre petit déjeuner. Zitoun et Bilou ressentent le besoin de prendre des « mer calme ». C’est aussi le moment et l’endroit pour passer au bureau des douanes Marocaines. 4 Glacial d’un coup, ça jette un froid et ça fait marrer les douaniers. Nous on a l’habitude. On porte fièrement un  nouveau tampon dans notre passeport.

WhatsApp Image 2018-07-10 at 14.38.08

Une heure de décalage plus tard, nous voici sur le sol Africain, en territoire Marocain. Les ambulances sont interdites sur le sol Marocain si elles ne sont pas dédouanées! Il nous faut l’autorisation d’un chef qu’il soit étoilé, gradé ou en costume. On ne sait pas trop qui fait quoi ni qui prend les décisions. Finalement nous sommes en transit seulement  sur le territoire et nous avons un dossier béton avec tous les documents nécessaires. Quelle préparation efficace de Bernard ! Armés de patience, de sourire, de quelques blagues, de cartons ouverts,  Bernard reconnu cardiologue, et nous reprenons la route…

WhatsApp Image 2018-07-10 at 14.38.09 WhatsApp Image 2018-07-10 at 14.38.08(1)

L’autoroute est monotone et les effets du « mer calme » se font ressentir même chez ceux qui n’en ont pas pris ! La pause s’impose… Mais il reste de la route… on choisit une prendre la nationale…  en quelques virages, nous nous retrouvons dans un autre monde… ça y est c’est ça l’Afrique ! Celle qu’on connait, celle qu’on reconnait, celle qu’on aime…

WhatsApp Image 2018-07-10 at 14.38.10(1) WhatsApp Image 2018-07-10 at 14.38.11 WhatsApp Image 2018-07-10 at 19.29.12C.

 

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

6 Réponses à “Jour 4: Mardi 10 Juillet – 450 km (jour de match)”

  1. Julien
    11 juillet 2018 à 6 h 26 min #

    Merci de partager votre expérience. Quel Voyage, quel Périple !
    Bon courage à vous !
    Julien (Tinténiac)

  2. Nicolas
    11 juillet 2018 à 7 h 13 min #

    C’est vraiment sympa de suivre votre séjour et c’est joliment raconté.
    Nous ici (jour de match)…après cette victoire et la tension de la journée et du match…puis la joie contenue (c’était contre la Belgique quand-même…on a du prendre une  » Nuit calme  » sacré tisane :-) bonne journée

    • oglacial
      11 juillet 2018 à 9 h 42 min #

      Merci Julien, c’est Sympa comme internet rapproche, mais on ne sait pas quand on va le retrouver, impossible de faire fonctionner la 3G sur nos téléphones ;) On trace les hot spot WiFi !

    • oglacial
      11 juillet 2018 à 9 h 44 min #

      Fêter ça dans un pays musulmans ça coute cher (5€ la bière)! On fêtera la finale au thé en Mauritanie ;)

  3. sylvie mezily
    11 juillet 2018 à 10 h 05 min #

    un vrai roman! super j ‘ai hâte d’avoir la suite…bizz à tous!

  4. Hervé
    11 juillet 2018 à 19 h 41 min #

    Salut la caravane (au sens saharien bien sûr)
    Merci pour ce partage qui nous emmène un petit peu avec vous.
    La presque panne d essence dans les Pyrénées est un sain avertissement avant le grand sud. Le Sahara regorge de pétrole, mais pas de station j imagine. Enfin, je dis ça, je n ai jamais eu la chance d y aller. Bon vent.

Laisser un commentaire

Ratacochon |
Notre tour d'Europe |
Muenster2018 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 24shadesofbrasil
| Etjeroulerouleroule
| Choco latine et autres cact...